L’adolescence est une phase de transition entre l’enfance et l’âge adulte au cours de laquelle le jeune bâtit pas à pas sa personnalité et son autonomie. Elle  s’accompagne de nombreux changements : transformations physiques, psychologiques, émotionnelles, sexuelles… La capacité d’adaptation est parfois mise à rude épreuve.

 

Les transformations physiques observées durant l’adolescence résultent pour la plupart de modifications hormonales : le corps de l’adolescent se transforme pour passer de celui d’un enfant à celui d’un adulte. On appelle cette phase la puberté. Elle débute entre 9 et 16 ans et se termine en général entre 18 et 22 ans. La puberté survient à un rythme différent pour chaque individu. 

Toutefois, l’adolescence ne se caractérise pas uniquement par les changements physiques 

typiques de cette période. En effet, il s’agit d’un moment de la vie rempli de transformations émotionnelles et psychologiques aussi importantes que celles qui sont d’ordre physique.

 

Les adolescents se questionnent sur leur identité et ressentent un besoin grandissant 

d’indépendance. Il s’agit également d’une période de confusion où le jeune oscille entre son désir d’autonomie et celui d’être encore dépendant de ses parents. 

Les amitiés prennent également une plus grande importance. De plus, la pression des pairs augmente et des changements comportementaux se produisent, créant parfois des conflits entre le jeune et ses parents. 

 

Rempli d’insouciance, se sentant invulnérable, l’adolescent recherche les nouvelles 

expériences et peut parfois s’exposer à des situations dangereuses ou néfastes pour son bien-être ou sa santé : usage de la cigarette, d’alcool ou de drogues, conduite automobile ou comportements sexuels à risques...

Il est vrai que faire face à l’adolescence n’est pas toujours chose aisée. Si cette période est 

synonyme de conflits, là encore différents signes révélateurs du mal-être du jeune peuvent apparaitre. 

 

Un désintérêt vis a vis du groupe d’amis ou au contraire un sur-investissement au détriment de tout le reste, une baisse importante des résultats scolaires, un intérêt subit pour des thèmes morbides, une perte d'appétit ou boulimie, une entrée dans des conduites addictives sont des motifs pouvant amener à consulter un psychologue.

 

Mon rôle sera alors, au fil des entretiens, d’aider le jeune à identifier son mal-être et à l’accompagner dans cette période de bouleversements et remaniements psychiques.

 

Athina GARINO

Psychologue - Psychothérapeute

50 avenue Borriglione

1er étage

06100 Nice

 

06 51 30 75 20

athinagarino@gmail.com

 

Nous suivre

  • Facebook - White Circle